25 ans après une guerre nucléaire, un pensionnat ouvre ses portes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron W. Lewis
Garçons. ♂~
Garçons. ♂~
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 30/04/2013

Tu es qui?
Orientation: Bi.
Pouvoir.: Transformation : Lycaride
Amis// Ennemis?:

MessageSujet: Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...   Mar 30 Avr - 9:00

Lewis Williams Aaron
Aaron William - 17 ans - Masculin - Étudiant
© Codage By Reira sur LG


Nom :: Lewis
Surnom :: Willy, Will.
Date de Naissance :: 2 Septembre.
Nationalité :: Anglaise
Race :: Loup-Garou : Lycaride
Orientation Sexuel :: Bisexuelle
Club :: Club de Sport.

Caractère


Laisse moi dans mes propres pensées, là où je peux entendre cette voix, qui m'appartient... pouvoir fondre dans mes pensées comme je le souhaite, pouvoir nager dans mes pensées en me dirigeant vers les abysses. Laisse moi me noyer dans mes propres paroles lorsque je suis dans mes pensées, laisse moi faire ce qui me plait dans mon monde situé dans mes songes. Fuis avec moi, fuis au fin fond de mes pensées avec ma compagnie... car là-bas tu pourras réellement vivre...

Cette main que je tend vers toi, attrape la. Ne m'oblige pas à parler, ne me supplie pas de parler, garde silence ou parle seule... je te répondrais à ma manière. Avec des signes. Car ma voix m'a quittée il y a longtemps de cela, alors ne m'oblige pas à parler... car ce profond vide qu'a laissé cet handicap lorsqu'il est venu ravagé mon âme complète, m'a anéantis... et aujourd'hui j'ai pu réussir à m'en sortir, pouvoir accepter cet handicap... alors ne me replonge pas dans cette sombre dépression. Je t'en supplie, fait en sorte que j'oublie tout, que je puisse vivre sans vraiment m'en rendre compte que je suis muet...

Je suis incapable de mentir à ma façon de parler, je dois toujours dire la vérité. Sinon la culpabilité reviendra s'acharné sur mon esprit comme chaque fois où j'ai osé mentir, apprend moi donc à mentir sans me sentir ainsi... car pour l'instant j'en suis incapable ! Détruire l'art des mensonges est mon but, ma naïveté me rend vulnérable et facile aux yeux des autres. Les mensonges sont pourtant à mon œil vérité, trop lamentable pour savoir différencier les vérités et les mensonges. Je suis si facile à mépriser et surtout à contrôler, mais je marque un point avec la pitié que m'apporte parfois les autres pour mon... petit problème vocal.

Protège moi contre tout ceux qui voudront assouvir leur soif de haine et de colère sur moi, car je ne peux pas crier... soit l'âme qui cris pour moi... car j'en suis incapable, alors je suis l'objet de souffre-douleur à chaque œil maudit. Si tu ne veux pas faire ce travail pour moi, alors pousse moi dans un gouffre profond qui m'empêchera de souffrir à la place du réel coupable, puisque ma douceur ne peut pas me rendre mauvais.

Dormir, rêver et être déconnecter face à tout... je rêve et reste dans mes songes, dans mon monde. Je peux parler contrairement à la vraie réalité, je peux m'évader dans mes rêves sans me soucier de quoi que ce soit... pouvoir m'évader de cette vie peu chaleureuse... si je pouvais dormir sans jamais me réveiller, je serais sûrement heureux... cela voudrait dire que j'ai la chance de rester dans mon propre monde que j'ai construit dans mes songes.

Mourir je ne pense qu'à mourir ? Je ne devrais pas pourtant...




Description Physique

Sa peau ressemble au sable pâle de la plage, elle est pâle mais tout de même légèrement bronzé. Douce au toucher, toujours presque brûlante au toucher, croyant qu'il fait de la fièvre. Un teint parfois pâlotte l'hiver qui pourrait faire croire qu'il est malade. Des yeux d'un bleu pétillant hérité de son père qu'il n'a jamais connu, des sourcils tout deux dessinés comme une fine ligne bleutée. Il a un visage où on ne découvre que son innocence et légèrement à l'apparence androgyne, un nez fin et qui retrousse légèrement, une bouche aux fines lèvres pâle mais d'un teint rosée pour entretenir les couleurs pâlottes de son visage, une chevelure d'un azur comme l'aspect du ciel aux reflets d'un vert émeraude, elle est coiffé d'une façon naturelle en une petite couette par cause de la longueur moyenne de sa chevelure et une frange lui cachant parfois l'une de ses prunelles bleutées, sans oublier que ces mèches bleues ont tendances à être décoiffé par un simple coup de vent.

Un corps au teint légèrement bronzé faisant référence à son visage, comme une sable fin et pâle recouvrant chaque parcelle de cette peau douce, de longs bras musclés et de fine mains aux doigts de fée. Un corps mince et amaigri, à croire qu'il serait aussi faible qu'un céleri, mais personne ne voit à travers ses chandails qu'il porte sa musculature qu'il cache le plus souvent, sans oublier ses jambes assez musclés par tout les efforts qu'il fournit lors de ses cours de sport.

Des bandages recouvrent souvent ses coudes et ses genoux à cause des blessures qu'il se fait lors des entrainement ou des courses au club de sport. Des vêtements souvent légèrement un peu plus grand que sa véritable taille pour lui permettre d'être à l'aise, sans oublier qu'il adore s'habiller avec n'importe quels couleurs fluos. Comme préférence niveau pantalon, il préfère les jeans. Niveau chaussure, son habitude est de porter des baskets.


Histoire

Nuit et jour j'ai souffert.


Les larmes résonnent dans cette pièce blanche et macabre à regarder, ce lit ne fait que faire revenir les pires cauchemars que j'ai pu voir. J'ai besoin d'aide, j'ai besoin de réconfort, j'ai besoin d'une quelconque personne... mais ce n'est qu'un néfaste vide qui s'installe dans cette pièce... j'essaye de crier, de parler... mais ce n'est qu'un silence qu'on entend. Ma voix n'existe plus dans ce corps anéantis peut-être à jamais.

Chapter One : The past.

Une cueillerez de bonheur, un litre d'affection le tout mélanger avec de la joie. Ce passé n'était qu'un pur moment de bonheur qu'on aimerait bien revoir une dernière fois, pouvoir ouvrir les rideaux et y voir un merveilleux paysage fameux à contempler sans devoir en être déçu. Entouré d'une famille autrefois gravés d'un sourire... fuir n'est pas un mot lorsqu'on est au stade de la jeunesse, on ignore... on est tout simplement un innocent enfant. On ne connait ni souffrance ni déception, on veut seulement atteindre nos victoires et nos buts...

Tout s'envole en un éclat de vitres, tout s'en va... on arrache encore une vie. Sur un autoroute on pourrait y graver une citation : « à vos risques et périls. », ainsi peut-être les gens réfléchiraient avant de commettre une simple erreur fatale, avant que tout se passe on peut entendre le silence de la mort, les pneus qui veulent tant arrêter d'un coup sec, un cœur qui bat si vite qu'on y perd notre souffle, c'est la fin et on le sait déjà. L'impacte rendra en cendre l'âme qui conduit pour simple correction...

C'est là où on apprend après avoir répondu à la sonnerie d'un téléphone, que notre propre mère a laissée son âme... et qu'elle ne sera plus jamais là, qu'elle nous aura laissée trop tôt. On ne peut pas pleurer, c'est trop fort, on ne peut pas crier, c'est trop difficile... on ne peut pas parler, rien ne sortira. On sens que notre esprit nous délaisse, on va se cacher dans nos profondes pensées, car on croit qu'on va pouvoir s'en sortir si on délaisse un moment ce qui est arrivé.
J'ai été trop lâche pour affronter encore une fois.


On doit toujours finir par accepter ce décès, essayer de l'oublier dans nos funestes mémoires, laisser une personne chère à nos yeux se faire légèrement oublier. Affronter de nouveau la vie réelle sans avoir le vouloir d'abandonner, on reste au côté de tout ceux qui sont importants à nos yeux. On sait que c'est dans leurs bras qu'on pourra accepter cette dur réalité.

On s'y trompe toujours un jour, on devient conscient de ce qui nous arrive, on croit à tout ce qui nous semblais fictif et impossible, la réalité s'impose pour mener notre vie au plus bas niveau, pour nous rendre mauvais... tel sont les êtres humains, mais on saura toujours qu'on a une moitié de plus par rapport à cette espèce humaine peu fiable, qu'on est plus puissant... tel sont les lycarides après-tout.

Mais, il ne faut jamais croire qu'on est trop puissant... c'est ainsi que les conséquences viennent lorsqu'on se croit plus puissant que d'autres, un comportement peut bien vite changé... et c'est ainsi qu'on découvre le vrai visage des gens dans une vie déjà difficile à accepter, on se rend compte que la personne qu'on croyait être notre sauveur... notre fraternel adoré, ne fait que nous diriger comme un pion dans un jeu d'échec... qu'on découvre que la faiblesse nous a accompagnée jusqu'ici, jusqu'à ce qu'on soit conscient qu'on n'est qu'une marionnette, qu'un jouet qu'on s'amuse à briser en mille morceaux depuis le début en cachette... pathétique diriez-vous.

Ce choc émotionnel lorsqu'on sens la propre main glacé d'un âme en furie nous recouvrir le cou... alors qu'on entend ces mots qui nous détruit l'intérieur, on y perd espoir, volonté et joie lorsqu'on entend ces paroles qui font mal, plus douloureuse qu'un couteau qui nous transperce lentement la gorge, ces mots font en sorte qu'on les boit comme un jus passé date, un jus qui nous rend malade. Et c'est ainsi qu'on sens cette pression que fait l'effet de la main sur le cou. C'est là qu'on comprend, qu'on a été endormis par de douces paroles fausses de cette personne, simplement pour nous rendre sans méfiance... cependant, lorsqu'on entend ces paroles... on sens cette souffrance nous ronger l'âme complète, c'est ainsi qu’apparaît dans une vie... la culpabilité.

On sens l'emprise du fraternel céder, une porte qui claque. Un père qui sauve de justesse une vie... on sens cette gorge sèche et douloureuse... on se sens étrangement légume, on n'a plus de force... on est identique à un jus passé date. On s'échoue dans nos propres rêves, contre ce tapis rouge... c'est là qu'on se sens revivre légèrement, après avoir vécu un tel traumatisme... d'avoir découvert le diable en personne. Dans chaque famille il y a toujours un diable, il se cache... il rôde et détruit la personne qui semble la plus faible. Mais on se déconnecte lentement, on ne pense plus à rien. Vide. Profond vide. On est détruit. On s'est évanouis.

On découvre ce paysage blanc, cette pièce à l'apparence d'un laboratoire scientifique, mais les environs nous font changer d'avis. Hôpital, c'est le premier mot. Clinique, c'est le deuxième mot. Nos prunelles s'aventurent dans tous les recoins de la pièce, c'est un hôpital... il y a un lit où on y est allongé. On veut dire quelque chose, on veut parler, on veut crier, ce n'est qu'un vide silence qui s'installe dans cette cavité du diable. On sombre dans nos pensées, car on ne peut plus parler. Est-ce un simple rhume qui affecte ces cordes vocales, peut-être. Est-ce pire ? Toutes les questions nagent dans nos songes, on pense... mais on ne réfléchit pas à une réponse logique. On veut simplement une explication, d'ailleurs... il y a toujours une explication à tout. C'est ainsi qu'est la vie, on obtient nos réponses d'un moyen ou d'un autre.

Des heures à ne voir personne, on a sûrement été effacé des mémoires. Pas la moindre visite, un paternel absent, un fraternel dont on ne veut pas voir le visage à travers le cadre de porte, on veut s'enfuir... dans nos songes ou par la fenêtre, d'une façon ou d'une autre... on veut partir, on veut fuir et ne jamais revenir sur nos pas. C'est la peur qui s'installe, l'angoisse qui passe comme une flèche dans notre corps, on ne peut plus penser...

On y entend des voix et des pas qui résonnent dans le couloir, la porte qui s'ouvre d'un grincement perceptible. On veut interpellé ces individus, peine perdue rien ne sort de cette cavité buccale. On tambourine sur ce bureau pour faire du bruit, ça marche. Deux visages familiers, un qu'on voulait revoir, l'autre qu'on voulait oublié. On laisse nos prunelles azurs dévorer le sol, par simple réflexe. On ne sait pas quoi dire et on ne peut rien dire.
« Votre fils est muet par traumatisme, quelque chose se serait-il passé... ? »


Cette phrase résonne dans nos profondes pensées, chaque mot ne veut pas disparaître. Muet ? Impossible, c'est ce qu'on se dit. On sens notre vie partir par un autre chemin et notre âme qui se fait aspirer par un quelconque tourbillon invisible en empruntant un second sentier. Jamais plus personne n'attendra cette voix qui nous appartenais autrefois, jamais plus on pourra crier pour se défendre et attirer l'attention, on est devenu une proie facile... que tous les prédateurs aimeraient bien avoir dans leurs champs de visions. Jamais plus on pourra se dire qu'on est puissant...

Un jouet, un simple jouet qu'on envoie dans cet endroit pour qu'il ait un comportement normal, pour remettre la batterie... pour que ce robot puisse recommencer à bien fonctionner. C'est ainsi qu'on se rend compte qu'on mène une vie de marionnette et que désormais notre destin peut-être tragique commence en Thaïlande.

« Sauvez moi, quelqu'un ! »


Pouvoir

C'est pourtant si simple, je ne suis pas un lycanthrope mais plutôt un lycaride... la différence est simple, un lycanthrope à l'apparence d'un géant loup qui se tient sur deux pattes. Mi-humain et mi-loup. Tandis que moi, j'ai l'apparence d'un loup, un vrai loup qui se tient sur quatre patte... on pourrait me placer à côté d'un réel loup... on ne verrait aucune différence. Mon apparence niveau loup, c'est simple... j'ai obtenu un teint brun pâle comme pelage et je suis assez massif.




Pseudo:: Kazu, Will.
Age :: 16 ans
Comment a tu connu le forum :: Par Elyon si je ne me trompe pas =3
Code du règlement :: Validosh by Danny
Un dernier mot :: Magnifique forum ! Sans oublier : Les cookies seront dieux !



Dernière édition par Aaron W. Lewis le Mer 1 Mai - 9:27, édité 58 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon Baïa
‡ Admin! ‡
‡ Admin! ‡
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 25/04/2013

Tu es qui?
Orientation: Bi.
Pouvoir.: Âme sous forme d'animale (Ara Hyacinthe) Gaïa
Amis// Ennemis?:

MessageSujet: Re: Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...   Mar 30 Avr - 9:02

Haha J'aime voir les petit logo nouveau message. Bienvenu a toi ^^et bon courage pour ta fiche ^^

J'espère que le fofo te plaira :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chua-academy.forumactif.fr
Danny Schiffer
‡ Admin! ‡
‡ Admin! ‡
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 25/04/2013

Tu es qui?
Orientation: Hétéro
Pouvoir.: Maîtrise des Ténèbres
Amis// Ennemis?:

MessageSujet: Re: Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...   Mar 30 Avr - 9:04

Je te souhaite la bienvenue parmis nous et bien du courage pour venir à bout de la fiche de présentation ! Si tu as des questions hésite pas à nous les poser, en espérant que tu te plaise ici :)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon Baïa
‡ Admin! ‡
‡ Admin! ‡
avatar

Messages : 133
Date d'inscription : 25/04/2013

Tu es qui?
Orientation: Bi.
Pouvoir.: Âme sous forme d'animale (Ara Hyacinthe) Gaïa
Amis// Ennemis?:

MessageSujet: Re: Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...   Mar 30 Avr - 20:33

Cookies *-*

Je reprends mes esprits, non tu ne te trompes pas en effet, c'est grâce à moi que tu as connus le fofo *baise ses mains et les lèves...*
Okay, je me calme. Juste te dire, j'adore, réellement et indéterminablement ta façon d'écrire... certes le petit gars est muet... Mais je n'ai qu'une hâte te validé et RP avec toi *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chua-academy.forumactif.fr
Aaron W. Lewis
Garçons. ♂~
Garçons. ♂~
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 30/04/2013

Tu es qui?
Orientation: Bi.
Pouvoir.: Transformation : Lycaride
Amis// Ennemis?:

MessageSujet: Re: Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...   Mer 1 Mai - 9:22

Merci à vous tous et content que mon style d'écriture te plaise, alors sinon j'ai terminé ma présentation ! =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Schiffer
‡ Admin! ‡
‡ Admin! ‡
avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 25/04/2013

Tu es qui?
Orientation: Hétéro
Pouvoir.: Maîtrise des Ténèbres
Amis// Ennemis?:

MessageSujet: Re: Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...   Mer 1 Mai - 18:32

♣ Validé by Danny♣

Bienvenue,
Je te souhaite un bon voyage et du courage ! ♥

♣ Tu peut avoir des lien Ici.♥
♣ Tu veux rp avec quelqu'un ? Demande Ici.♥
♣ Un petit flood pour te détendre Ici.♥

© Never-Utopia

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...   Mer 1 Mai - 18:42

Félicitation Petit Loup ;p ♥ J’espère qu'on s'entendra bien bien bien ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chacun devra poursuivre le chemin de leur destin...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des pêcheurs de Léogâne prennent leur destin en main
» Quand les démons font face à leur destin
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» Arc-en-ciel [PV Zarathos][DESTIN]
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chua Académy :: ≈Administration≈ :: ≈Présentations.≈ :: ≈Présentations validés.≈-
Sauter vers: